22, rue d'Amiens 60200 Compiègne - laetitia.bouaziz@gmail.com - 07.82.13.84.14 - SIRET : 499 512 762 00026

© 2017 par Laëtitia Bouaziz - Buiron - Psychologue - N° Adeli : 60 93 085 07

Profession réglementée / Assurance Allianz Actif Pro Contrat n° 58277374

EMDR

À chaque séance, le patient suit la main du thérapeute du regard, tout en se replongeant dans son souvenir difficile.

Grâce à cette gymnastique, l’image traumatisante est rangée au bon endroit. En situation de stress post-traumatique ou de grande difficultés, l’amygdale qui gère nos émotions est hyper-active. Elle stocke le souvenir dans le cerveau avec la peur. L’EMDR permet de transférer ce souvenir vers une zone où il est stocké, sans la charge émotionnelle. Pour ce patient, une dizaine d’heures de traitement ont suffi, pour d'autres il est possible de nécessité plus ou moins de séances. Recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

L'EMDR a permis entre autres de soigner des victimes :

  • d'attentats,

  • d'agressions,

  • d'accidents,

  • de maltraitances physiques, psychologiques,

  • de deuils,

  • de catastrophes naturelles...

  • Et leurs proches

Mais elle répare aussi les traumatismes de la vie quotidienne, comme : 

  • une séparation,

  • des difficultés relationnelles,

  • des difficultés professionnelles,

  • des examens,

  • prendre la parole en public,

  • la colère,...

 

Avant d’entamer une thérapie EMDR, il est indispensable de choisir un psychologue ou psychiatre accrédité par l’association EMDR France.

Comment se passe une séance de traitement EMDR ?

 

Des séances de préparation préalables

Du fait de l’effet puissant de cette thérapie sur le psychisme du patient, une préparation est indispensable. Les entretiens préliminaires permettent de :
–    construire une relation thérapeutique de confiance avec son praticien ;
–    identifier avec lui une problématique actuelle susceptible d’être traitée en EMDR, puis les souvenirs traumatiques à l’origine de ces difficultés ;
–    et enfin de mettre en place des outils de stabilisation émotionnelle qui peuvent être utilisés en cours de séance ainsi qu’en pratique autonome entre les séances.

 

Un processus de traitement conscient

Les souvenirs perturbants identifiés sont ensuite retraités, un à un, lors des séances, à l’aide des stimulations bilatérales alternées. Il faut parfois plusieurs séances pour traiter un seul souvenir. Le processus psychique de traitement activé par la méthode est un processus conscient. Il correspond à ce que fait naturellement notre cerveau quand il ne se bloque pas.


Au début, le praticien demande au patient de se concentrer sur le souvenir traumatique, en gardant à l’esprit les aspects sensoriels les plus perturbants (image, son, odeur, sensation physique), ainsi que les pensées et ressentis actuels négatifs qui y sont associés.
Le praticien pratique alors des séries de stimulations bilatérales alternées rapides; entre chaque série, le patient dit ce qui lui vient à l’esprit ; il n’y a aucun effort à faire pendant la stimulation pour obtenir tel ou tel type de résultat, l’évènement se retraite spontanément et différemment pour chaque personne selon son vécu, sa personnalité, ses ressources, sa culture.

 

Le praticien continue les stimulations jusqu’à ce que le souvenir ne génère plus de perturbations mais soit mis à distance, ait perdu sa vivacité. Ensuite, toujours avec des stimulations bilatérales alternées rapides, il aide le patient à associer à ce souvenir une pensée positive, constructive et à évacuer d’éventuels restes physiques désagréables.

 

Une séance d’EMDR dure plusieurs minutes, pendant laquelle le patient peut traverser des émotions intenses, et en fin de séance, peut généralement ressentir une nette amélioration.